Ikea utilise-t-il du bois européen abattu illégalement ?

Ikea utilise-t-il du bois européen abattu illégalement ?
Photo : Shutterstock.com

Plusieurs célèbres chaises Ikea sont (en partie) fabriquées à partir de bois de hêtre abattu illégalement dans les forêts des Carpates ukrainiennes, explique l'ONG britannique Earthsight après avoir mené une enquête approfondie. 

 

« Abattage sanitaire »

Selon Eartsight, le bois utilisé pour fabriquer les chaises Ikea emblématiques, telles que les modèles Terje et Ingolf, provient des forêts ukrainiennes. Les entreprises publiques de gestion forestière seraient corrompues : par exemple, sous prétexte d’un « abattage sanitaire », (suppression des arbres malades), la quantité d’arbres abattus serait largement supérieure à celle autorisée par la loi. En outre, les périodes de silence (environ trois mois par an durant lesquels toute exploitation forestière est interdite par la loi ukrainienne) ne seraient pas respectées. Des espèces fragilisées, telles que les ours, les bisons, les lynx et les loups, habitent encore les forêts.

 

Ikea est le plus grand consommateur de bois ukrainien et travaille avec des fournisseurs comme VGSM, un fournisseur de bois ukrainien fondé en 1992 expressément pour approvisionner la chaîne de mobilier suédoise. Cette dépendance est problématique, car elle permet à Ikea d’imposer des prix très bas. « Ikea s’est développé grâce aux forêts d'Europe de l'Est », explique Mo Magazine sur la base du rapport de l’ONG. « Aucune autre entreprise au monde ne transforme des arbres en meubles à prix si bas et à une telle échelle. »

 

« FSC non fiable »

Cependant, les chaises en question portent le label de qualité du Forest Stewardship Council (FSC), qui doit garantir le caractère durable du bois. Pourtant, selon Eartsight, les choses dérapent trop souvent et le FSC n'est pas en mesure de protéger les forêts. « Le FSC donne toujours aux entreprises le bénéfice du doute, même dans les pays corrompus. Il ne recherche pas de manière proactive les comportements répréhensibles. Aujourd’hui, en refusant d’évoluer, le FSC sape activement les efforts de protection des forêts. Car, inconsciemment, le consommateur achète des produits portant le label FSC, qui encourage malgré tout la destruction de forêts intactes et riches en biodiversité. »

 

Ikea a rapidement réagi à l’article de Mo. « Nous avons immédiatement commencé à enquêter sur les allégations du rapport d'Earthsight. Si cette enquête confirme que du bois abattu illégalement est entré dans notre chaîne d'approvisionnement, Ikea cessera immédiatement les livraisons. En effet, Ikea partage l'ambition d'améliorer la gestion des forêts en Ukraine », a déclaré l'attachée de presse, Colombine Nicolay.