Michael Kors et Versace perdent 70 % de leur chiffre d’affaires et 170 magasins

Michael Kors et Versace perdent 70 % de leur chiffre d’affaires et 170 magasins
Photo : Radu Bercan / Shutterstock.com

Le groupe de luxe américain Capri (Jimmy Choo, Michael Kors, Versace) craint une perte de 70 % de son chiffre d’affaires à cause de la pandémie de coronavirus. Le groupe va fermer 170 magasins au cours des deux prochaines années.

 

Retour à la rentabilité en 2021

Capri a terminé son exercice comptable au beau milieu de la crise du coronavirus : le 28 mars, les comptes pour 2019/2020 ont été clôturés. Au dernier trimestre, le chiffre d'affaires a reculé de 11,3 %, tandis que les bénéfices, de 19 millions de dollars l'année dernière, ont chuté à 551 millions de dollars (un demi-milliard d'euros) en dessous de zéro.

 

Toutefois, selon le groupe fusionné, le pire reste à venir : le groupe de luxe prévoit une perte de chiffre d'affaires d'au moins 70 % pour le trimestre se terminant fin juin. Bien que les ventes dans les boutiques rouvertes atteignent 50 à 75 % des niveaux de l'année précédente, principalement grâce à la Chine, les ventes dans les grands magasins, généralement fermés plus longtemps, se sont effondrées.

 

Capri envisage donc de fermer 170 magasins au cours des deux prochaines années. Tant qu'il n'y aura pas de vaccin, les clients seront plus réticents à l’idée de se rendre en magasin, affirme le PDG, John Idol. Pour atténuer la pression, le groupe affirme qu'il économisera encore 120 millions d'euros au cours du nouvel exercice. Par conséquent, l'entreprise de mode prévoit un retour à la rentabilité au cours du premier semestre de l'année calendrier 2021.

 

Jimmy Choo, le grand perdant

Au cours du trimestre qui s'est terminé fin mars, Jimmy Choo a enregistré la plus mauvaise performance de toutes les marques de Capri, avec 23 % de perte de chiffre d’affaires et une perte d'exploitation de 23 millions de dollars. Chez Michael Kors, déjà sur une pente descendante depuis plus longtemps, les ventes ont chuté de 18,4 %.

 

Pendant la pandémie de coronavirus, les consommateurs sont moins sortis de chez eux et avaient donc moins besoin de vêtements habillés ou d'accessoires de luxe. Une tendance qui se ressentira quoi qu’il arrive au moins durant les deux prochains trimestres, avertit Inside Retail Asia.

 

Toutefois, la croissance de Versace a été remarquable : le chiffre d'affaires a augmenté de pas moins de 55,5 %. Ce bon résultat est cependant largement lié aux chiffres incertains du même trimestre de l'année dernière, en raison de l'acquisition encore récente à l’époque.