Amazon obtient le feu vert pour l’investissement Deliveroo

Amazon obtient le feu vert pour l’investissement Deliveroo
Photo : nrqemi / Shutterstock.com

Amazon a reçu le feu vert de l’autorité britannique de la concurrence pour investir dans Deliveroo. Amazon acquiert une participation minoritaire de 16 % dans la société de livraison de repas.

 

Enquête pendant plus d’un an

Après plus d’un an d’enquête, Amazon peut finalement conserver sa participation dans Deliveroo. Dès le mois de mai 2019, le spécialiste de la livraison de repas avait annoncé qu’il avait obtenu la somme de 575 millions de dollars (un peu moins d’un demi-milliard d’euros) lors d’une levée de fonds, notamment grâce à un investissement substantiel du géant américain du commerce électronique. À peine deux mois plus tard, l’autorité britannique de la concurrence (CMA) a donné un sérieux coup de frein à l’opération et a ouvert une enquête.

 

Dans un premier temps, la CMA craignait que le marché de la livraison de repas ne devienne trop restreint si Amazon entrait dans le capital de Deliveroo. Après tout, Amazon était déjà présente auparavant sur ce marché au Royaume-Uni sous le nom d’Amazon Restaurants, mais ces activités ont été arrêtées l’année dernière.

 

Le coronavirus met pression

Au début de la crise du coronavirus, Deliveroo a fait pression sur la CMA pour qu’elle approuve l’accord en urgence, arguant que la société ferait faillite sans apport d’argent frais. Ensuite, le spécialiste de la livraison de repas a reçu une approbation temporaire, mais l’enquête s’est toutefois poursuivie. 

 

Aujourd’hui, le comité de l’enquête a arrêté une décision finale, indique la chaîne CNBC : aucun indice n’a en effet été trouvé pour étayer une nette réduction de la liberté de choix des consommateurs après l’accord. L’autorité de la concurrence avertit néanmoins que toute augmentation de la part détenue par Amazon (actuellement 16 % de Deliveroo) pourrait donner lieu à une nouvelle enquête.