Cowboy récolte 23 millions d’euros

Cowboy récolte 23 millions d’euros
Cowboy

Le fabriquant de vélos électriques bruxellois Cowboy a récolté 23 millions d’euros lors d’une nouvelle levée de fonds. Fait notoire, la famille Agnelli, fondatrice du groupe Fiat , fait partie des investisseurs.

 

Financer l'expansion

Avec ces nouvelles ressources financières, Cowboy souhaite développer de nouveaux vélos électriques et étendre son réseau commercial, rapporte De Tijd. Actuellement, la start-up ne dispose que d'un point de vente à Bruxelles. En outre, l'entreprise souhaite engager trente nouveaux employés au cours des douze prochains mois.

 

Avec la flambée de la crise du coronavirus, le co-fondateur, Adrien Roose, craignait qu'il soit difficile d'attirer de nouveaux capitaux, mais il n’en fut rien : « La crise a fait exploser les ventes de vélos électriques. Au début, nous redoutions une baisse des ventes en raison de l’interruption de nos efforts de marketing. Mais malgré tout, nos ventes ont triplé », déclare Roose.

 

Fiat et Juventus

La somme récoltée, qui s’élève à 23 millions d'euros, provient de cinq investisseurs en capital-risque. Le nom d'Exor Seeds, un fonds d'investissement qui fait partie de l'empire de la famille italienne Agnelli, n’est pas passé inaperçu. Cette famille est bien sûr principalement connue comme copropriétaire du groupe automobile FiatChrysler, mais elle possède également des intérêts dans de nombreuses autres entreprises, dont le constructeur automobile Ferrari, le club de football Juventus Turin et le magazine économique The Economist. Exor Seeds investit également dans plusieurs petites start-up dans le secteur des soins de santé et de la mobilité.

 

C'est déjà la troisième levée de fonds pour Cowboy : les deux précédentes ont permis de récolter 14,5 millions d'euros. En 2018, le fabricant de vélos électriques a subi une perte de 3 millions d'euros, mais Roose vise la rentabilité dès l'année prochaine.